Les élèves ont effectué un atelier d’écriture qui a permis d’approfondir leurs connaissances sur leur territoire, et qui les a fait réfléchir sur l’importance de s’approprier son patrimoine. Cette activité a été menée autour de la rencontre avec un écrivain, Ludovic Bertin, auteur d’un roman pour la jeunesse “Opération Dylan O’ “ (une sorte de chasse au trèsor à Dunkerque menée par des collègiens, sur les traces de l’Opération Dynamo de mai 1940). L’auteur leur a présenté son travail et lu le premier chapitre du roman. Les élèves ont ensuite dû imaginer une suite, en groupe, avec comme contrainte d’intégrer des lieux de mémoire du territoire dunkerquois, ainsi que différents sites géographiques emblématiques du littoral (épaves, dunes, phares, jetées, musées, bâtiments industriels…). Un travail avait été mené par le professeur en parrallèle à partir de cartes.
L’écrivain est revenu quelques mois plus tard et les élèves lui ont fait la lecture de leurs récits.

 

CLM Atelier écriture
CLM Atelier écriture
CLM Atelier écriture
CLM Atelier écriture

Dylan'o

 

Adrien rejoint ses copains et la classe peut repartir. Ils discutent du papier pendant le retour, puis se donnent rendez-vous chez Pipite pour le lendemain matin.

Chez leur ami, ils examinent la feuille et ils désignent comme point de départ le phare car c'est l'endroit du dessin le plus évident.  

Une fois arrivés, ils distinguent à côté du phare, un panneau rouillé sur lequel est écrit : «brotherhood, peace and freedom» etLiberté, Egalité, Fraternité ». Ils réfléchissent pendant plusieurs heures. L'endroit le plus logique pour eux en rapport avec ces mots était la mairie.

 

Ils se rendent donc à l'hôtel de ville. Sur la façade, étaient inscrits les mots : Liberté, Egalité, Fraternité.En dessous, il y avait une plaque en marbre où on pouvait lire: « 338 000 morts pendant l'Opération Dynamo ».

 Le mot « morts » leur fait immédiatement penser au cimetière. Ils s'y rendent au pas de course. Devant le cimetière, il est noté sur une plaque en marbre : « 338 000 morts pendant l'Opération Dynamo, hommage aux soldats morts pendant la guerre, une trentaine de bateaux ont coulé pendant l'Opération Dynamo ».

 

  • Qui dit épave, dit plage de Bray-Dunes ! pensèrent tout haut les enfants.

Et sans tarder, ils s'y rendent, pressés d'arriver au bout de cette enquête. L

Par chance, les enfants peuvent rentrer dans l'épave car la marée est basse. C'est alors qu'ils découvrent un coffre qui n'est pas fermé à clé !

 

Les enfants ouvrent le coffre et y découvrent plein de documents et de photos de l'Opération Dynamo. Il y avait également un deuxième exemplaire du papier donné par le jeune Anglais, sauf qu'il y avait au dos une explication et une signature: c'est le père de l'Anglais qui l'avait écrit mais il avait été dicté par le grand-père qui était au bord du suicide.

 

Antoine et Clément

---------------------------

 

Dylan'o

[…]

 

Adrien observe avec attention le papier que l'Anglais lui a remis. Intrigué, il en parle avec ses amis.

De ce fait, les quatre amis mènent leur enquête et vont voir certains monuments importants dans l'histoire de Dunkerque. Pour commencer, ils se rendent au phare, car c'est le seul monument reconnaissable sur le papier dessiné par l'Anglais. Ils ne trouvent rien. Pas satisfaits, ils tentent de faire 338 pas  car ils voient des pas et au dessus ce nombre sur le message mystérieux. Les Quat'Quarts commencent à avancer du côté de la plage. Une fois arrivés, ils creusent à l'endroit précis ou leurs dernier pas les a menés, mais ils ne trouve rien. Ils creusent autour sur 1 mètre environ, et trouvent un papier recouvert de sable. Adrien garde les deux papiers avec lui. Bien fatigués de cette journée, les quatre amis rentrent chez eux.

 

Le lendemain, les Quat'Quart se rejoignent sur la place Jean Bart pour discuter du nouveau papier, mais aussi de l'ancien, tout en mangeant des paninis au chocolat.

Ilsréalisent que, sur le premier papier, les dates correspondent aux dates de la 2ème Guerre Mondiale. La première date est 26/05/1940 ce qui correspond au commencement de la Seconde Guerre Mondiale, et la 2eme est 09/05/1945 ce qui  correspond aux dates de la fin de la guerre.

Grâce à cela, ils décident de se rendre au blockhausoù les guerriers se réfugiaient. Ils  entrent dans le blockhaus du loup. A l’intérieur, ils voient une phrase sur le mur mais, en s'approchant, ils découvrent que la phrase est écrite avec du sang :

«  Brotherhood, Peace and Freedom» ce qui veut dire : « Fraternité, paix et liberté ».

Ils se rendent compte à quel point les soldats ont souffert. Ils décident donc d'aller leur rendre hommage au cimetière de Leffrinckoucke.

Soudain, un monsieur vêtu de noir pose sa main sur l'épaule d'Adrien et commence  à raconter l'histoire de l'opération Dynamo.

- D'où savez vous tous ça ? s'interroge Adrien.

- Bonjour les jeunes. Je suis le fils d'Alexander Fleming : il était un médecin de la deuxième guerre mondiale. Je viens souvent ici pour me rappeler de ses amis qui sont morts pour notre patrie anglaise  et me souvenir à quel point ils ont souffert. 

Émerveillée, Lucile dit :

- Il avait donc sauvé des vies pendant la guerre ! Mais aussi vu des horreurs pendant quatre ans ! Nous lui devons un énorme respect monsieur !

- Oui, en effet, il en a vu de toutes les couleurs.  Mais il a beaucoup appris grâce à cela. Il aurait préféré apprendre d'une autre manière mais ainsi va la vie … ! répond le monsieur en rêvassant. Faites-moi voir vos papiers.

- Voilà monsieur, dit Pipitte en donnant les papiers. C'est Adrien qui a eu le premier grâce à un Anglais qu'on a rencontré au musée.

  • On a fait des recherches, explique Adrien, nous avons trouvé le deuxième papier et nous voilà ici avec vous.
  • Je présume que vous avez compris les messages de ces papiers et avez constaté l'horreur de cette guerre ? souffla l'homme. A présent, je dois vous laisser, j'ai d'autres choses à faire.  Au revoir, à la prochaine.
  • Au revoir !

 

Adrien récupère le numéro de téléphone d'Alexander Fleming.

 

Un mois plus tard, ils recontactent le médecin pour lui demander des informations pour un exposé. Les Quatre'Quarts ont eu un 20/20 à leur exposé et il va être affiché dans un musée d'histoire de la ville.

 

Louna Zélie

-----------------

 

Opération Dylan'O

 

- Oh! Trop cool! s'écria Nino.  Un truc d'agent secret!

 

- Nino, il faut vraiment que t’arrêtes avec ces  trucs d'agent secret, lui répondit Pipite.

 

- Bon, range ce papier Adri, on n' a pas le temps la visite va commencer, dit Lucile.

Adrien mit le papier dans sa poche et la visite commença.

 

Après la visite ils rentrèrent  chacun de leur côté en pensant à ce que voulait dire le papier. Ils se rejoignirent le samedi pour élucider ce mystère.

- Il y a un phare sur le papier et des dates, dit Nino en mastiquant son biscuit.

- On parle pas en mangeant!! le corrigea Pipite.

- Arrêtez de vous chamailler, on va pas avancer comme ça ! intervint Lucile.

- J'aimerais bien savoir quelles sont ces dates, la première est le 26 juillet 1940, et la deuxième c'est  le 5 juillet 1945, lit Adrien.

- Ce sont les dates de l'opération dynamo! s'exclama Pipite.

- Comment tu sait ça? le questionna Nino.

- Parce que j’écoute en cours moi! cria Pipite.

 

La dispute dura cinq bonnes minutes, pendant lesquelles Adrien et Lucile s’éclipsèrent vers le phare.

 

-Tu sais où sont partis Lucile et Adri? demanda brusquement Pipite.

-Non, mais il y a un papier par terre...« On part vers le phare sans vous car vous n' arrêtez pas de vous chamailler », lut Nino.  

- Quoi !! Ils sont partis sans nous! s’exclamèrent en même temps les deux garçons.

 

Ils partirent tous les deux en direction du phare en courant.

 

- Enfin ! ça fait cinq minutes qu'on vous attend, dit Lucile en les voyant arriver.

 

- Bon maintenant on fouille le phare, vous deux vous fouillez en bas et nous on va en haut du phare, ordonna  Adrien.

 

Adrien et Lucile montèrent en haut du phare, ils ne trouvèrent rien mais ils aperçurent des mouettes, elles atterrissaient dans le cimetière.

Ils décidèrent donc de les suivre au cimetière. Comme sur  le papier il y avait dix pas, ils firent dix pas en avant et  tombèrent sur la tombe d'un monsieur  mort le 9 juillet 1945.

- Il a peut être un rapport avec l'Anglais, c'est peut-être son grand père ?

- Il y a écrit sur toutes les tombes « Brotherhood, Peace and Freedom » comme sur le papier.

- 338 mille, c'était le nombre d'hommes sauvés pendant l'Opération Dynamo, et le plus 1, c'est peut-être parce qu'ils ont oublié un homme ?  On doit retrouver l'Anglais pour lui dire ce qu'on a découvert, dit Pipite.

 

Ils cherchèrent l'Anglais dans tout Dunkerque et ils le trouvèrent à  la Halle aux Sucres.

Ils essayèrent de lui parler mais ils se rendirent compte qu' ils ne savaient pas vraiment parler anglais.... !

Lucile, impatiente,  attrapa l'Anglais par la manche et dit : « - Come with me !»

L'anglais capitula et suivit  Lucile et les autres.

Ils arrivèrent au cimetière.

- This is the tomb of your grandfather !

L'Anglais ouvrit son sac sortit des fleurs et les déposa sur la tombe.

Il se retourna et dit

-Merci...

- Quoi ! ... Tu parles français!! s’exclamèrent-ils.

- Oui, mon oncle est français et il m'a appris.

- Mais tu te fiches de nous! Pourquoi tu l'as pas dit avant ?

Et ils éclatèrent de rire.

 

Célian

Operation Dylan'O - Sara et Rose
Operation Dylan'O - Sara et Rose
Operation Dylan'O - Sara et Rose
Operation Dylan'O - Sara et Rose

Operation Dylan'O - Sara et Rose

Retour à l'accueil